LES RÉCITS DES ANCIENS

L'ENTRE DEUX GUERRES

ÊTRE LÉGIONNAIRE EN 1927

Lettre manuscrite retrouvée dans les archives de l'Amicale, écrite à Fez au Maroc le 13 février 1927

Un dimanche de cafard

Etre légionnaire c'est être maçon, colon, administrateur. C'est marcher et parcourir le bled à la vitesse d'un chameau, se battre sous un soleil de plomb dans les sables et la neige des montagnes, rester fort et énergique, plein d'entrain, quand on manque de tout et que l'on grelotte fiévreux sous la tente dans les nuits glacées des hivers d'Afrique.

Etre légionnaire c'est vouloir être associé à cette formidable famille militaire qui crée une camaraderie spéciale et absolue entre ces engagés nés sous le ciel brumeux de Poméranie, de Pologne, de Russie, les Italiens, les Suisses ou les Français servant sous un nom belge. Aristocrates, ex-officiers de l'Armée Wrangel, servant sans soucis du passé et des conditions sociales ; sous la même guitoune que le chiffonnier parisien, déserteur d'un régiment de France. Servir pour eux, c'est côtoyer le prêtre ou le pasteur condamné pour attentat aux mœurs, le cousin de l'empereur d'Allemagne amoureux d'aventures, le lieutenant d'Infanterie Colonial parti un soir de cafard avec la caisse de la compagnie et la femme du capitaine, le percepteur ou le notaire prévaricateur, le fils de conseiller d'état, le prince de sang, le rejeton du président de la Cour des comptes, le grand seigneur slave, l'intellectuel nuageux, l'ex-instituteur du congé de Chambéry, l'ouvrier assoiffé d'exploits légendaires, le paria dégoûté de la vie, l'adolescent rêvant des contes fantastiques des milles et une nuit, l'amoureux éconduit dégoûté de la vie.

Etre légionnaire c'est souffrir, s'endurcir la peau qui fait le visage rude et dur, la mâchoire saillante, les yeux vifs mais froids et perdus dans le souvenir des patries lointaines et d'autrefois, c'est servir avec Honneur et fidélité sous ce glorieux Drapeau qui a fait le tour des continents et qui a vu mourir à l'ombre de ses plis, dans toutes nos colonies, des milliers de Héros.

Suite

Un légionnaire au Maroc
La ville de Fes