LES FAITS D'ARMES DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE

LA ROUTE DU ZIZ

Le tracé de la route (deuxième partie)

- PK 86 : franchissement par radier de l'oued N'Tibanimine.
La route qui, à partir du point kilométrique 87, est orientée à l'Est domine la rive gauche de l'oued Ziz à une distance d'environ un kilomètre. Elle est parallèle au massif djebel Bou-Hamid et au djebel Amalou qui bordent la rive droite de l'oued. La rive gauche est surplombée à une distance d'environ un kilomètre par le massif du djebel Assameur N'Aït Fergane dont les falaises s'élèvent à une hauteur comprise entre trois et quatre cents mètres au-dessus du lit de l'oued. Jusqu'au point kilométrique 92 la zone traversée est coupée de nombreux petits ravins débouchant dans le lit du Ziz et y déposant les sédiments arrachés aux pentes par les eaux de ruissellement, créant ainsi une zone favorable à l'agriculture où les autochtones ont construit de nombreux ksours. Le contraste entre les pentes incultes et entièrement dénudées et le fond verdoyant de la vallée est frappant.

- PK 92 : altitude 1 293 m : ksar des Aït Khojmane.
- PK 94 : ksar des Aït Innou.
A gauche, se trouve l'embranchement d'une piste qui, passant par Tasmamart distant de quatre kilomètres et longeant les pentes Nord du djebel Tazigzaout, rejoint la vallée de l'oued Guir au Nord-Ouest de Gourrama.
- PK 95 : franchissement par radier de l'oued Oum-es-Sma.

La route contourne ensuite l'éperon Ouest du djebel Bou Kenndil dont les falaises dominent la vallée d'une hauteur de cent cinquante à deux cents mètres, puis pénètre dans le secteur du Tiallaline et longe la zone de culture de la rive gauche de l'oued Ziz dont le cours s'oriente au Sud. La région traversée est très peuplée en raison de l'existence de terres cultivables et de la possibilité d'irriguer les sols avec l'eau du Ziz. Les autochtones ont construit plusieurs ksours dont les plus importants sont ceux de Bou-Idighane, Inerhi, Kerrando qu'il ne faut pas confondre avec le petit poste de Kerrando situé cinq kilomètres plus à l'Est. Tous sont situés sur la rive droite du Ziz, au débouché de l'oued dans la plaine de Kerrando (Tiallaline), bassin alluvionnaire ayant approximativement la forme d'un triangle isocèle dont la base est constituée par les djebels Amalou et Bou Kenndil au Nord et, au Sud, le sommet par l'entrée des gorges du Ziz entre les Djebels Tizi N'Firest à l'Est et Izouggarn à l'Ouest. Ces deux massifs font partie du versant saharien du Haut-Atlas.

- PK 105,5 : altitude 1 250 m : Poste de Kerrando.
A gauche se trouve l'embranchement d'une piste qui, en longeant les pentes Sud du djebel Bou Kenndil, aboutit à Gourrama située à l'Est à une distance de trente deux kilomètres. Le poste de Kerrando, construit en 1917, servait d'étape dans les relations entre Gourrama et Rich. Il assurait également la surveillance en direction du sud de la vallée du Ziz et fut ultérieurement le point de regroupement des camions qui, venus du nord, se dirigeaient en convois vers Ksar-es-Souk et le Tafilalet. Les camions s'arrêtaient au poste pour la nuit, ce qui permettait aux camions tombés en panne plus au nord de rejoindre le gros des convois qui repartaient groupés le lendemain.

Suite