LES RÉCITS DES ANCIENS

LES ANNÉES QUATRE-VINGT

LE COUP DE LA BOMBARDE

Avant de vous conter mon histoire, assez originale, il est nécessaire de parler du contexte dans lequel elle s'est déroulée.

Après 34 ans du métier de soldat, avec une participation à quatre guerres, avoir connu tant de combats, la captivité, l'évasion, la chance aura voulu que je m'en sorte sans problème, sans aucune atteinte à l'intégrité de ma personne. J'en suis fier et j'en suis heureux.

Ayant eu le grand bonheur de commander le Bataillon de Joinville, dès que j'ai quitté la vie militaire je me suis retrouvé dans la vie civile avec de nombreuses relations à caractère sportif. Ainsi en 1971, j'ai pu devenir Secrétaire Général des organisations sportives des journaux l'Equipe et le Parisien.

Durant 18 années, comme "Chef d'Etat-Major", j'ai reçu la mission importante et passionnante de "servir" le Tour de France, le Tour de l'Avenir, Paris - Roubaix, Paris - Tours, Bordeaux - Paris, (pendant cinq ans le Tour de France Féminin comme directeur) et d'autres épreuves sportives comme Paris - Strasbourg, devenue Paris - Colmar. Pour cette dernière citée, durant 30 ans de 1971 à 2001… 30 ans !

Vous voici maintenant mieux éclairés pour suivre et comprendre la suite d'une aventure qui aurait pu avoir des conséquences, pour moi, dramatiques !

Vous vous en doutez, le secrétaire général du Tour est une personnalité si importante que souvent les organisateurs de courses cyclistes font appel à lui en l'invitant à leurs épreuves, un peu partout dans l'Hexagone. Ils aiment à l'avoir près d'eux, ça compte, vu de l'extérieur, c'est dans leur esprit un enrichissement et une renommée incontestable. En même temps, il ne faut pas se le cacher, c'est un plaisir pour lui d'être honoré et d'être ainsi sollicité.

Suite

Colonel Robert TAURAND